Quelle est la différence entre un masque chirurgical et un masque FFP ?

Il existe officiellement deux types de masques de protection qui protègent contre les virus : les masques chirurgicaux et les masques type FFP.

Le coronavirus continue de circuler et le nombre de personnes contaminées continue d’augmenter. Afin d’éviter tout nouveau confinement, de nombreux pays demandent aux gens de porter des masques faciaux dans les espaces publics. Divers masques et écrans faciaux sont désormais de plus en plus visibles dans nos rues. Les particules du virus SARS-CoV-2 sont extrêmement petites – 0,12 micromètre, 0,12 millième de millimètre – et peuvent durer plusieurs dizaines de minutes dans l’air lorsqu’elles sont expulsées par une personne contaminée qui tousse, parle ou même respire. 

Auriol Masques vous aide à comprendre la différence entre un masque chirurgical et un masque de type FFP et leurs usages.

MASQUE CHIRURGICAL 

Un masque chirurgical est un dispositif médical jetable qui peut être acheté en pharmacie et qui protège contre les agents infectieux transmis par les gouttelettes. 

Ces gouttelettes peuvent être des gouttelettes de salive ou des sécrétions des voies respiratoires supérieures lorsque le porteur expire.  

Un masque chirurgical est constitué de trois couches : une couche filtrante en polymère fondu-soufflé, le plus souvent en polypropylène placé entre deux couches de tissu non tissé. Le matériau fondu-soufflé est le matériau qui empêche les microbes de sortir du masque.

Ce type de masque peut être de type I qui filtre 95% des bactéries ou de type II qui filtre plus de 98% des bactéries. Ces masques plats et fins en forme de papier sont généralement blancs et bleu clair. Ils sont principalement destinés à arrêter les gouttelettes, les sprays et les éclaboussures, et des études ont montré que le port assidu de masques chirurgicaux dans les espaces publics peut réduire considérablement la propagation des infections respiratoires.

Les masques chirurgicaux ne sont pas conçus pour être utilisés plus d’une fois. Idéalement, vous devez vous débarrasser d’un masque après l’avoir porté. Ils sont à usage unique et donc jetables au bout de 3 à 4 heures d’utilisation.

Un masque chirurgical peut avoir différentes formes : plissé (le plus souvent trois plis longitudinaux pouvant se déplier), bec de canard (permettant de maintenir légèrement les lèvres écartées) et coque moulée. Une barre nasale interne avec une bordure haute et réglable améliore grandement la qualité de l’ajustement au visage. De plus, il aide à réduire la formation de buée sur les lunettes.

MASQUE FFP1, FFP2 et FFP3

Un masque FFP est un équipement de protection individuelle qui empêche le porteur d’inhaler des aérosols (poussière, fumée, brouillard) ainsi que des vapeurs ou des gaz (désinfectants, gaz anesthésiques) qui sont dangereux pour la santé. Il protège également ceux qui les portent de l’inhalation de gouttelettes d’agents infectieux.

Ces masques FFP se composent généralement de quatre couches :

–   une couche extérieure
–   une couche filtrante non tissée, généralement en microfibre de polypropylène pour capturer le virus
–   un support acrylique pour le support du masque
–   une couche intérieure pour le confort du visage

Les respirateurs peuvent être isolants et filtrants. Les respirateurs filtrants se composent d’un masque et d’un dispositif filtrant. Selon le type de filtre, le masque sera soit efficace uniquement contre les particules, uniquement contre certains gaz et vapeurs, ou contre les particules, gaz et vapeurs. Les respirateurs filtrants peuvent parfois également être équipés d’une valve d’expiration pour améliorer le confort de l’utilisateur. La valve empêche la condensation à l’intérieur du masque, la formation de buée sur les lunettes et aide l’utilisateur à respirer et à expirer facilement. Les respirateurs peuvent être jetables ou réutilisables. Dans le second cas, il est possible de remplacer le filtre lorsqu’il est plein.

Les respirateurs sont testés dans le sens de l’inspiration (de l’extérieur vers l’intérieur). Les tests prennent en compte l’efficacité du filtre et les fuites au visage.

En Europe, ils doivent répondre à la norme européenne EN 149 : 2001 qui dispose de trois classes de respirateurs jetables contre les particules (FFP1, FFP2 et FFP3):

o   Les masques FFP1 filtrent au moins 80 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 22 %).
o   Les masques FFP2 filtrent au moins 94 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur< 8 %).
o   Les masques FFP3 filtrent au moins 99 % des aérosols de taille moyenne 0,6 µm (fuite totale vers l’intérieur < 2 %).

VISIÈRE DE PROTECTION

LES VISIÈRES DE PROTECTION PERMETTENT DE PROLONGER LA DURÉE DE VIE DU MASQUE.

Une visière de protection offre une protection quasi complète par son effet anti-projection sur les trois zones par lesquelles le virus pénètre : la bouche, le nez et les yeux. Les visières de protection sont principalement utilisées en réanimation. Elles peuvent être facilement nettoyées ou désinfectées, et donc être réutilisées. Elles permettent un certain degré de circulation d’air sans gêne pour la personne qui le porte.

Les visières de protection sont constituées d’écrans transparents en plexiglas ou en plastique qui protègent contre les gouttelettes et les projections potentiellement infectées.

Les visières de protection protègent-elles contre la COVID-19 et autres virus infectieux ?

Selon les experts, les visières de protection ne sont pas suffisantes pour protéger efficacement contre le coronavirus s’ils sont utilisés sans masque. Elles constituent une couche barrière supplémentaire, à porter avec un masque chirurgical par exemple.



Call Now Button