L’histoire des masques médicaux au fil du temps

Aujourd’hui, nous utilisons tous dans notre quotidien des masques médicaux pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. Qu’il s’agisse de masque chirurgical, de masque FFP2 ou de masque lavable, nous les utilisons et les connaissons tous.

Mais savez-vous depuis quand les masques « médicaux » sont utilisés lors d’épidémies ?

 

L’arrivée des masques médicaux avec la peste

 

 

C’est sûrement l’un des masques les plus étranges de l’histoire. En forme de bec d’oiseau et composé de lunettes, le masque des médecins de la peste est le premier à être utilisé pour se protéger d’un virus. Il a été inventé par Charles de Lorme qui était le médecin de Louis XIII pendant l’épidémie de peste de 1619.

Charles de Lorme préconisait de remplir d’herbes médicinales ce « nez long dun demi-pied en forme de bec pourvu de deux trous, un de chaque côté à lendroit des ouvertures du nez naturel ».

À cette époque on pensait que les médecins devaient se protéger des miasmes. D’après cette théorie, les maladies n’étaient pas provoquées par des agents pathogènes ou des virus, mais par de mauvaises odeurs (émanations pestilentielles, effluves putrides…).

 

Des avancées importantes au 19e siècle

 

Lorsque Pasteur démontre l’existence d’agents infectieux microscopiques, la théorie des miasmes est abandonnée. Un médecin allemand, Carl Flügge, démontra que les microbes pouvaient se transmettre d’un individu à l’autre, même à distance par les postillons.

Il demanda alors au professeur de chirurgie Jan-Antoni Mikulicz Radecki de créer un masque que les chirurgiens pourraient utiliser lorsqu’ils opèrent un patient. Il inventa un « bandeau à bouche ». Il s’agissait d’une compresse de mousseline qui couvrait le nez et les narines.

 

La généralisation de l’usage des masques médicaux du 20e siècle

 

L’épidémie qui a contribué à généraliser les masques de protection respiratoire est la grippe espagnole. À cette époque, les masques étaient généralement composés d’une gaze que l’on imprégnait d’antiseptique.

Une fois la Seconde Guerre mondiale terminée, l’enjeu était de créer des normes pour encadrer la fabrication de ces dispositifs médicaux. Cela a notamment permis de garantir la sécurité des utilisateurs, le niveau de protection et la qualité. C’est à partir de ce moment que les masques chirurgicaux ont été distingués des masques FFP2 (appareils de protection respiratoire).

 

Le 21 e siècle marqué par une forte utilisation

 

L’épidémie de SARS dans les années 2000 a généralisée l’usage du masque dans les pays d’Asie. Au même moment, les pays occidentaux ont commencé à faire des stocks de masques pour parer à l’éventualité d’une pandémie mondiale.

Mais c’est le virus de la Covid-19 qui a généralisé le port du masque à l’échelle mondiale. De nombreuses études ont démontré leurs utilités pour se protéger et protéger les autres dans de telles situations.

 

 

Chez Auriol Masques – AHG Médical nous fabriquons en France des masques chirurgicaux, mais aussi des masques FFP2 classiques et des masques FFP2 Bec de Canard. 

L’histoire du masque a connue de nombreuses évolution et elle en connaitra de nouvelles. Les masques du futurs seront composés de nouveaux matériaux qui protègeront mieux leur porteur, ils pourront surement réagir (couleur) lorsqu’ils sont en présence d’agents pathogènes. 

L’innovation dans le domaine médical est essentielle pour protéger les populations.



Call Now Button
Conformément à l'interdiction d'utilisation du graphène dans la fabrication des masques par la France et aux recommandations de l'Anses : nos masques FFP2 Made in France ne contiennent pas et n'ont jamais contenu de graphène
This is default text for notification bar