Le masque bientôt de retour dans les transports ?

L’épidémie de Covid-19 est en phase de forte reprise avec 50 605 nouveaux cas confirmés en date du 17 juin. C’est une hausse de +743,7 % en 7 jours.

 

Avec cette reprise épidémique, on constate également une hausse des passages aux urgences avec +41,6 % en 7 jours et une hausse des hospitalisations de +8,3 % également sur 7 jours. Les données sont consultables sur le site de Santé Publique France.

 

Ces chiffres sont particulièrement inattendus par rapport à la saison de l’année. Le sous-variant de Omicron BA.2 reste majoritaire, mais on constate une forte progression des sous-lignages BA.4 et BA.5.

 

À la vue de ces chiffres se posent certaines questions comme le possible retour du masque dans les transports.



Le masque : un outil de protection dans les transports

 

Le retour ou non de l’obligation du port du masque dans les transports se fera en fonction de l’évolution des chiffres.

 

Si la circulation virale s’accélère, le masque risque de refaire son apparition dans les transports. L’utilisation du masque dans les lieux clos où il y a une forte concentration de personnes permet de limiter les contaminations, tout comme le respect des autres gestes barrières comme se laver les mains fréquemment et aérer les pièces.

 

Un nouveau projet de loi qui concerne la gestion de la crise sanitaire devrait être présenté en Conseil des ministres mercredi 22 juin. Ce projet de loi pourrait permettre de sortir de l’état d’urgence décrété par la loi du 11 novembre 2021, tout en permettant au gouvernement de mettre en place des mesures pour lutter contre l’épidémie.

 

En attendant de connaître la teneur de ce projet de loi, il convient de rappeler aux personnes les plus fragiles qu’il est important de se protéger pour éviter une potentielle contamination.

 

L’utilisation d’un masque FFP2 est fortement recommandée. À la différence du masque chirurgical, il permet de protéger son porteur contre l’inhalation de particules potentielles contaminées. C’est donc un réel avantage quand on se trouve dans un lieu clos où un grand nombre de personnes ne porte pas de masque.

 

Nous rappelons aussi que le port d’un masque est toujours obligatoire dans les établissements de santé ainsi que dans les EPHAD pour protéger les personnes les plus vulnérables ainsi que le personnel.



Call Now Button
Conformément à l'interdiction d'utilisation du graphène dans la fabrication des masques par la France et aux recommandations de l'Anses : nos masques FFP2 Made in France ne contiennent pas et n'ont jamais contenu de graphène
This is default text for notification bar