Les masques de chantier peuvent-ils remplacer les masques chirurgicaux ?

Les masques de chantier peuvent-ils remplacer les masques chirurgicaux ?

 

Depuis plusieurs mois, le port du masque est obligatoire en France dans les lieux publics clos, mais continue de susciter de nombreux débats et des questions. Parmi ses interrogations, nous avons la question qui compare le format des masques chirurgicaux français à ceux destinés au grand public avec, par exemple, des masques de chantier.

En effet, certaines personnes se disent qu’elles peuvent aisément remplacer les masques chirurgicaux français par les masques de chantier, en particulier lorsqu’elles font des travaux. Mais est-ce une bonne idée ? Les masques de chantier ont-ils les mêmes atouts de protection que les masques chirurgicaux français ?

 

Les avantages des masques chirurgicaux français

 

Dans le but d’empêcher la propagation du virus, les masques chirurgicaux français ont été recommandés aux personnes afin de bloquer les microparticules émises par les personnes contaminées par la COVID-19. Un masque chirurgical arrête ainsi 90 % des aérosols libérés lors de l’expiration.

De plus en plus de personnes choisissent les masques chirurgicaux français, pour plusieurs raisons : ils sont résistants aux éclaboussures, ils protègent l’entourage, d’où l’intérêt pour le patient de le porter pour protéger ses proches. De plus, ils protègent également le porteur contre les émissions d’une personne en face d’eux. Ils n’ont pas besoin d’être lavés car ils sont jetables.

De plus, ils sont légers et respirants, les masques chirurgicaux français sont facilement supportables. Ils empêchent les personnes infectées de diffuser des projections dans l’environnement, qui peuvent contenir des particules virales, quand elles parlent ou quand elles toussent. À l’inverse, la personne infectée est également protégée des projections externes.

Par ailleurs, ils absorbent une grande partie de molécules, et possèdent un autre avantage. En effet, ils absorbent non seulement les émissions du porteur, mais le protègent aussi contre les projections. Les experts montrent également que les masques chirurgicaux français filtrent à la fois l’air inhalé et expiré. Leur performance est mieux établie pour l’air inhalé que celle des masques en tissu.

 

Les limites des masques de chantier

 

Cependant, concernant les avantages énoncés plus haut pour les masques chirurgicaux français, on ne peut pas en dire autant des masques de chantier. Ceux qui ne sont pas conformes aux normes officielles prescrites par le gouvernement  sont à mettre à l’écart. Cependant  même ceux qui ont ce standard, et ont pour objectif d’absorber les molécules, ne sont pas adaptés au contexte de l’épidémie de Covid-19, où il faut non seulement se protéger, mais aussi essayer d’éviter de propager le virus autour de vous.

En effet, ils sont souvent équipés d’une valve pour que leur porteur puisse respirer plus facilement. Par conséquent, ils ont été faits pour protéger les personnes qui travaillent dans des environnements poussiéreux, mais n’empêchent pas le virus de se diffuser et donc de contaminer leur entourage.

Quant à ceux qui ne sont pas équipés de clapets, ils peuvent encore s’exposer à des fuites en fonction de leur forme. Certains sont également inconfortables pour leur porteur, et sont donc plus difficiles à supporter au quotidien que les masques chirurgicaux. Sans parler des problèmes de prix et d’entretien qui se poseraient si un tel équipement était adopté.



Call Now Button
Nos articles « masques chirurgicaux » sont conformes aux exigences du Règlement (UE) 2017/745 relatif aux dispositifs médicaux, applicable à partir du 26 Mai 2021 en remplacement de la Directive 93/42/CEE.
This is default text for notification bar