Covid-19 : le port du masque toujours utile et recommandé

L’obligation du port du masque dans les transports publics a été levée le 16 mai 2022. Toutes les dispositions relatives à l’état d’urgence ont pris fin le 1er août 2022. En cette rentrée scolaire et à l’approche de l’automne se pose la question de l’utilité de porter un masque dans certaines situations comme les transports, les lieux clos fréquentés ou encore dans les établissements de santé et médico-sociaux pour se protéger du virus de la Covid.

 

Petite précision : « Dans les services et établissements de santé, établissements de santé des armées et services et établissements médico-sociaux, le responsable de l’établissement ou du service peut rendre obligatoire le port d’un masque de protection pour les personnes d’au moins six ans », un arrêté paru le 30 juillet 2022 au Journal Officiel.



L’utilité du port du masque dans les lieux clos et les transports

 

Malgré la fin de l’obligation, le port du masque reste fortement recommandé par les responsables politiques et les experts de santé. 

 

Le port du masque fait partie d’un ensemble de gestes barrières à respecter comme l’aération, le lavage régulier des mains, la distanciation… pour limiter les transmissions du virus de la Covid-19.

 

La grande majorité des transmissions se faisant dans les lieux clos comme les transports, il est recommandé pour  les personnes à risque où celles qui souhaitent se protéger d’utiliser un masque FFP2. Étant un masque de protection respiratoire, il va permettre de filtrer l’air que vous inspirez et vous protéger contre les risques d’inhalation d’agents infectieux transmissibles par voie aérienne comme le coronavirus.

 

Il est également recommandé de porter un masque dans les établissements de santé et médico-sociaux (s’il n’est pas obligatoire), car ce sont des endroits où l’on croise le plus de personnes fragiles. Il s’agit de bon sens et de solidarité, car ainsi vous protégez les autres dans le cas où vous seriez positif sans le savoir.

 

Avec la rentrée scolaire et l’automne qui se profile, il y a un risque que les contaminations partent à la hausse. Le port d’un masque chirurgical ou d’un masque FFP2 est donc toujours recommandé dans certaines situations, notamment dans les lieux clos fortement fréquentés.



Call Now Button
Conformément à l'interdiction d'utilisation du graphène dans la fabrication des masques par la France et aux recommandations de l'Anses : nos masques FFP2 Made in France ne contiennent pas et n'ont jamais contenu de graphène
This is default text for notification bar